Les Polars Polaires

Arctic Iceberg

Les polars polaires sont des romans policiers articulant les caractéristiques d’un genre littéraire, le polar, et celles d’un espace géographique et culturel particulier, l’Arctique au sein du schéma narratif.

Pour en savoir plus sur le projet de thèse :

Corpus de thèse :

Les ouvrages suivants constituent le corpus central de ma thèse (entre parenthèses le volume dans la série) :

  • Lars Pettersson, La Loi des sames [Kautokeino, en blodig kniv], Anne Karina (trad.), Paris, Folio, 2014 [2013] (1/4)
  • Olivier Truc, Le Détroit du loup, Paris, Métaillé, 2014 (2/4)
  • Monica Kristensen, L’Expédition [Ekspedisjonen], Loup-Maëlle Besançon, Monfort-en-Chalosse, Gaïa, “Gaïa Polar”, 2016 [2014] (5/5)
  • Sonja Delzongle, Boréal, Paris, Denöel, “Sueurs froides”, 2018
  • Mo Malø, Qaanaaq, Paris, La Martinière, 2018 (1/4)
  • Mads Peder Nordbo, La Fille sans peau [Pigen uden hud. Niviarsiaq ameqanngitsoq], Terje Sinding (trad.), Paris, Actes Sud, “acte noir”, 2020 [2017] (1/3)
  • John Kåre Raake, La Glace [Isen], Helene Hervieu (trad.), Neuilly-Sur-Seine, Michel Lafon, 2020 [2019]

Constellations de Polars Polaires :

Les romans connexes :
  • Heine Bakkeid, Rendez-vous au paradis [Møt meg i paradis], Céline Romand-Monnier (trad.), Paris, Les Arènes, 2021 [2018]*
  • Bernard Besson, Groenland, Paris, Odile Jacobs, “Thriller”, 2011
  • Nicolas Feuz, Horrora Borealis, Paris, Slaktine & compagnie, 2016
  • Pascal Hémon, La Convergence du loup, Paris, L’Harmattan, 2022*
  • Caroline Hinault, Solak, Paris, Éditions du Rouergue, “Rouergue noir”, 2021
  • Peter Høeg, Smilla et l’amour de la neige [Frøken Smillas fornemmelse for sne], Alain Gnaedig, Martine Selvadjian (trad.), Paris, Seuil, 1996 [1992]
  • Éric Hossan, Thierry Vieille, Derrière le silence de l’ours blanc, Paris, Odin Eds, “Kharis”, 2016
  • Guillaume Lebeau :
    • Le Troisième pôle, Vanves, Marabout, 2011 (1/2)
    • La Sixième extinction, Vanves, Marabout, 2014 (2/2)
  • Augo Lynge, Trois cents ans après. Grønlandshavn en 2021 [Ukiut 300-nngornerat], Inès Jorgensen (trad.), Québec, Presses de l’Université du Québec, “Jardin de givre”, 2016 [1931]
  • Hans-Anthon Lynge, Juste avant l’arrivée du bateau [Lige før der kommer skib – Umiarsuup tikinngilaattaani], Inès Jorgensen (trad.), Paris, L’Éclose Éditions, 2003 [1997-1982]
  • Jo Nesbø, Soleil de nuit [Mere blod], Céline Romand-Monnier (trad.), Paris, Gallimard, 2016 [2015] (2/2)
  • Kristian Olsen Aaju, Det tatoverede budskab [Kakiorneqaqatigiit], Nuuk, Forlaget Atuagkat, 2010 – non traduit en FR*
  • Anne B. Ragde, Zona Frigida, Hélène Herviau, Eva Sauvegrain (trad.), Paris, Balland, 2011
  • Anne Tanguy Taddonio, Grabuge à Nuuk, Paris, Librinova, 2019
  • Antti Tuomainen, Aussi noir que ton mensonge [Kaivos], Alexandre André (trad.), Paris, Fleuve Éditions, “fleuvenoir”, 2016 [2015]
Les séries (romans & télévisuelles) :
  • Monica Kristensen – traduits du norvégien par Loup-Maëlle Besançon :
    • Hollendergraven, Oslo, Forlag Press, 2007 (1/5) – non traduit en FR*
    • Le Sixième homme [Kullunge], Monfort-en-Chalosse, Gaïa, “Gaïa Polar”, 2012 [2008] (2/5)
    • Opération Fritham [Operasjon Fritham], Monfort-en-Chalosse, Gaïa, “Gaïa Polar”, 2013 [2009] (3/5)*
    • Vodka, pirojki et caviar [Den døde i Barentsburg], Monfort-en-Chalosse, Gaïa, “Gaïa Polar”, 2014 [2011] (4/5)
  • Åsa Larsson – traduits du suédois par Caroline Berg (sauf mentionnés) :
    • Horreur boréale [Solstorm], Philippe Bouquet (trad.), Paris, Gallimard, 2006 [2003] (1/6)
    • Le Sang versé [Det blod som spillts], Paris, Albin Michel, 2014 [2003] (2/6)*
    • La Piste noire [Svart stig], Paris, Albin Michel, 2015 [2006] (3/6)*
    • Tant que dure ta colère [Till dess din vrede upphör], Rémi Cassaigne (trad.), Paris, Albin Michel, 2016 [2008] (4/6)*
    • En sacrifice à Moloch [Till offer åt Molock], Paris, Albin Michel, 2017 [2012] (5/6)*
    • Fädernas Missgärningar. Rebecka Martinsson är tillbaka, Stockholm, Albert Bonniers Förlag, 2021 (6/6) – non traduit en FR*
  • Mo Malø :
    • Diskø, Paris, La Martinière, 2019 (2/4)
    • Nuuk, Paris, La Martinière, 2020 (3/4)*
    • Summit, Paris, La Martinière, 2022 (à paraître en juin)*
  • Mads Peder Nordbo :
    • Angoisse glaciale [Kold Angst], Terje Sinding (trad.), Paris, Actes Sud, “acte noir”, 2021 [2018] (2/3)
    • Kvinden med dødsmasken, Copenhague, Politikens Forlag, 2019 (3/3) – non traduit en FR*
  • Lars Pettersson – non traduits en FR :
    • Slaktmånad, Stockholm, Ordfront Förlag, 2014 (2/4)*
    • Mörkertid, Stockholm, Ordfront Förlag, 2016 (3/4)*
    • Arctic Express : Den stora mörkläggningen, Stockholm, Ordfront Förlag, 2019 (4/4)*
  • Olivier Truc :
    • Le Dernier lapon, Paris, Métaillé, “Métaillé noir”, 2012 (1/4)
    • La Montagne rouge, Paris, Métaillé, “Métaillé noir”, 2016 (3/4)*
    • Les Chiens de Pasvik, Paris, Métaillé, “Métaillé noir”, 2021 (4/4)*
    • Javier Cosvana, Toni Carbos, Le Dernier lapon, Paris, Sarbacane, 2018 (BD)
  • Måns Mårlind, Björn Stein, Jour polaire [Midnattssol], SF Studios & Studiocanal, 2016 – 8 épisodes
  • Jóhann Ævar Grímsson, Søren Stærmose, Enfer Blanc [Tunn Is], C More, TV4, Yellow Bird, 2020 – 8 épisodes

*non analysés à ce jour dans le cadre de la thèse mais appartenant à la constellation des polars polaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search